Je t’ai trop aimé pour ne te point haïr…

Lucie Mariotti - 27 mars 2017

Cinque Terre, un WE sportif au paradis

Lucie Mariotti - 27 mars 2017

Réponses aux Courriers du Coeur…by Lucie Mariotti

Lucie Mariotti - 27 mars 2017
couple amoureux et heureux
cinque terre-voyage-blog de celibataire-celibattante
courrier du coeur - lettre d amour
[Marre du célibat ? Découvrez la 1ère communauté dédiée à trouver l'Amour, c'est national, sérieux et gratuit !

Comme chaque semaine, Lucie Mariotti a sélectionné deux courriers de la semaine pour y répondre. Voici ses propos justes et si bienveillants envers Séverine et Aurélie.

Pour celles qui n’ont pas eu de réponse, si vous souhaitez un coaching personnalisé et aller plus loin avec Lucie, c’est juste ici => www.loveisinparis.com.

COURRIER DE SÉVERINE

 

« Je m’appelle Séverine, 34 ans. J’ai rencontré F, 39 ans il y a 5 mois via un site de tchat.

Nous avons commencé par échanger sur ce site puis sur FB et rapidement par SMS fin novembre.

Au bout d’un mois d’échange, on décide de se rencontrer de visu. Tout ce passe très bien et depuis ce jour là, on ne s’est plus quittés. SMS, RDV quand il n’était pas « en semaine papa », etc.

Tout de suite, on a été très complice, fusionnel. On avait besoin de se prendre par la main, se serrer l’un contre l’autre.

Au bout de 3 mois et demie de relation, du jour au lendemain, je n’ai plus eu de nouvelles. Silence radio total. Je n’y comprends rien. Même pas de sms de rupture !

Je lui ai envoyé deux messages et n’ai jamais eu de réponse.

Suis-je encore tombée sur un homme trop lâche pour rompre ? Au bout d’ 1 mois voir 2, je pense qu’on doit savoir si oui ou non la personne nous intéresse ?

Je vous remercie de votre aide« 

REPONSE DE LUCIE

 

Merci pour ton message et sa clarté.

Avant de te répondre, je voudrais te féliciter pour ton sang froid : 2 sms ! Tu as réussi, alors que cet homme « abandonne » le navire sans un mot, à t’en tenir à 2 sms ?! Je peux te garantir que beaucoup des personnes qui vont te lire seront envieuses :-)

Ensuite, oui, tu es tombée sur un lâche (enfin, une part de moi souhaite tout de même qu’il ne lui soit rien arrivé de grave …), comme il y en a partout, mais qui se révèlent ENCORE plus lâche sur internet … 

Tu me dis « suis-je ENCORE tombée », ce qui me laisse à penser que ça n’est pas la première fois.

Et donc forcément, je me demande, pourquoi toi, particulièrement, tu tombes sur des lâches ? Est ce un shèma, une mécanique, une croyance ?

Je t’invite, si cela fait plus de trois fois que cela t’arrive, à questionner ce point lors d’une accompagnement, parce qu’il faut casser le cercle vicieux Séverine, que c’est possible, mais surtout nécessaire !

Notre inconscient, qui est un allié pour notre survie entre autre, peut réellement (mais avec une bonne intention de départ, nous protéger par exemple) nous pourrir la vie.

Il faut définir la cause de ces « comportements » et les corriger …

——————————————————————

COURRIER D’AURÉLIE

 

« Je m’appelle Aurélie, j’ai 36 ans et j’ai rencontré Phil (40 ans) il y a environ 1 an ½. Cela a été le coup de foudre virtuel, puis réel quand on s’est vus pour la première fois. On est assez complices, même si on n’a pas vraiment les mêmes centres d’intérêt. Il travaille dans la musique et son boulot est sa passion.

Si je t’envoie cet e-mail aujourd’hui c’est pour essayer d’y voir plus clair.

Phil voyage beaucoup aux 4 coins du monde par rapport à son boulot, cela ne me pose pas de problème, au contraire. Il aimerait quitter la France, il ne se sent pas bien ici, et il dit que si je n’étais pas là, il serait déjà parti. Il aimerait vivre à Los Angeles (il a la double nationalité Française et Canadienne – c’est donc plus facile pour lui en tant que canadien).

Même s’il va vivre ailleurs, il voyage tellement qu’on pourra se voir quand même de temps en temps, enfin bref moi ça me convient.

Lui me dit que même s’il a du mal à concevoir une relation à distance, il est prêt à essayer.

Avec un enfant de 6 ans et la garde partagée avec son papa, je ne peux pas quitter la France. Je ne doute pas de la sincérité de Phil. Avec l’expérience, j’ai appris à bien cerner les beaux parleurs et je pense être assez éveillée pour faire la différence.

Avant qu’on se rencontre, il s’était fait à l’idée de ne pas forcément finir sa vie à deux, il ne s’attendait pas à tomber amoureux, il s’était donc fixé des objectifs professionnels et s’est aperçu qu’il en avait envie depuis longtemps mais qu’il s’était toujours freiné inconsciemment à cause de sa relation de couple.

Il ne veut plus freiner sa carrière, ce que je comprends très bien. Mais pour lui, être en couple signifie se mettre (tout seul comme un grand) des barrières (même si moi je ne l’empêche pas de faire ce dont il a envie).

Comment lui faire comprendre que c’est possible ?

Comment, quoi dire ou faire pour qu’il arrive à ne plus voir notre couple comme un obstacle ?   

Merci beaucoup de ton aide. »

REPONSE DE LUCIE

 

Merci beaucoup pour ton message qui montre une grande maturité !

Ma réponse contient une proposition un peu culottée, tu es libre d’y souscrire ou non :

Ton message et ton analyse sont si justes, si mûres et surtout si libres, que je pense que tu devrais faire lire tes mots à Phil … Cela aura, en plus, le bénéfice de lui montrer à quel point tu es investie.

Tu sais pourquoi ? Parce que souvent, dans mes coachings, je demande à mes « élèves » si ce qu’ils me disent, ils l’ont aussi partagé avec la personne concernée (je veux dire, dans les même termes).

Lorsque nous confions nos état d’âmes à une tierce personne, non directement concernée par le problème, nous sommes bien plus clairvoyants et sereins, du coup, nos propos reflètent parfaitement nos pensées, ce qui est rarement le cas dans l’autre cas …

Face à l’autre,  nous sommes souvent dans le ressentiment (les émotions), le reproche, le jugement !

Tu AS la solution. Il faut montrer à Phil qu’il est sont propre créateur de croyances limitantes, certainement encore un peu hanté par son expérience passée, il a du mal à imaginer être avec une femme qui a compris qu’amour et attachement n’avaient rien à voir (bravo, c’est rare).

A mon avis, c’est lui qui est moins libre que toi, et qui craint de ne pas bien gérer la distance avec toi …

Fais lui lire ton courrier, et ma réponse si tu le souhaites, mais surtout, une fois que tu auras, une dernière fois, tenté de lui faire comprendre que cela PEUT fonctionner, arrête. Et laisse-le faire sa propre expérience, c’est le plus grande liberté …

Je te souhaite pour cela du courage et de la patience, mais je ne doute pas que tu en as, ton enfant à de la chance !

Je t’embrasse.

Pour recevoir les conseils de Lucie via les Courriers du Coeur de 35 ans.fr, c’est facile :

En 15 lignes maximum, exposez-lui votre situation sur sarah@35ans.fr 

intitulé « Courrier du Cœur ».

Deux fois par mois, Lucie en sélectionne 2 et y répond ici!

35ans.fr