Chapter 3 : Putes & Capotes

Pia S' - 18 mars 2017

Le signe du mois : LE BÉLIER

Pia S' - 18 mars 2017

Où sont donc passés nos hommes ?

Pia S' - 18 mars 2017
femme deguisee sexy
astrologie femme belier
femme l'air interrogatif
[Marre du célibat ? Découvrez la 1ère communauté dédiée à trouver l'Amour, c'est national, sérieux et gratuit !

A l’aide ! Mais où sont donc passés nos hommes ? Que sont devenus leur belle libido et leur pseudo assurance de conquérants ?

  • Entre celui qui divorce et continue de vivre avec sa femme,
  • Celui qui, en procédure depuis mathusalem, ne peut se projeter avec quiconque avant l’accord global (ce dernier qu’il n’envisage, d’ailleurs, pas avant quelques années) !
  • Et encore, celui, qui séparé, depuis 2 ans, ne bande toujours que pour son ex-femme !

Après avoir passé le week-end entier à discuter avec la mère de ses enfants, Aspegic (on va l’appeler comme ça car il m’a vraiment filé la migraine sur ce coup-là) en conclut qu’il a des choix à faire et que cela ne va pas forcément passer comme une lettre à la poste.

 

Jusque-là, je suis à donf d’accord avec lui.

Limite à me dire : enfin !

Sauf, que je connais l’oiseau. Capable de retourner avec sa greluche malgré ses 20 kilos supplémentaires ! Oups ! On avait dit jamais de compliments désagréables sur le physique !

Bref, en plus comme elle est petite, ça doit vraiment pas le faire !

Bon d’accord, j’arrête.

En revanche, quand il me raconte qu’il y a 15 jours, il a oublié son portefeuille chez elle et qu’il l’a retrouvé sous le paillasson, avec la totalité de ses cartes tailladées au cutter, je n’ai pas pipé !

 

Même la carte vitale ! Tu le crois ça ? Enoooorme.

Faut croire, que ça ne l’a pas désolidarisé pour autant de son ex !

Car le WE d’après se tenait le grand raout ! L’énorme déballage devrais-je dire. Puisqu’après, lui avoir raconté par le menu toutes ses expériences sexuelles depuis qu’il est retourné vivre chez sa mère, elle lui a envoyé le juge direct. Comprenez « tiens, prends toi une requête pour la peine », ainsi que le passage par la case banque, comprenez « et puis maintenant, tu vas casquer » !

Ah ! Les femmes…Elles ne peuvent pas s’empêcher de plumer leurs ex !

Je comprends ! C’est tellement bon !

Pour autant, en ce qui concerne mon copain Aspegic, c’est vraiment pas cool ! Pour une fois qu’un père souffre ne pas vivre avec ses enfants, ne pas les élever, de ne pas être présent pour les choyer, les réconforter, leur apprendre la vie…

Et qui est-ce qui trinque ? Toujours les mêmes ! Parce que les séances chez le psy avec ses kids, il va en bouffer l’Aspegic !

Alors me demandez-vous ? Qu’est-ce qu’il va faire ? Y retourner ou pas ?

 

La vraie réponse est qu’il est complètement perdu!

Il ne sait pas, il ne sait plus.

A se demander s’il n’a jamais su du reste ?

Au moins, maintenant, il a compris qu’il a un sujet avec plein de chapitres à traiter. Il va s’y coller, j’en suis sûre. Parce qu’il en a marre des casse-couilles (c’est le cas de le dire) et qu’il a envie de rebander pour des belles nanas, pas chiantes, si possible.

Tout moi quoi !

Alors, qu’est-ce qu’on lui dit, qu’est-ce qu’on lui souhaite à Aspegic ?

 

  • Se prendre un appart parce que le retour chez maman, ça va bien 5 minutes ! Que c’est pas un message très clair pour ses loulous et son ex et que c’est carrément pas glam lors d’un rencard. Imaginez la scène…

« Tu habites où ? »

« Heu, chez ma mère depuis que j’ai rompu avec mon ex ! »

« Ah ! Pas cool ! C’était quand ?»

« Heu ! Il y a 2 ans ! »

  • Arrêter de picoler comme un malade ! Ca fait grossir, et en plus, l’alcool n’aide pas construire une synthèse analytique de la situation. Bah oui, après s’être répété toute la soirée « toutes des salopes », le réveil n’en est pas moins douloureux. En plus de la casquette, les casseroles sont toujours là, plus scintillantes que jamais !
  • Arrêter de parler et agir ! C’est bien beau les grandes tirades ! Mais n’oublions pas que les mots engagent…et que les oublis déçoivent…

C’est assez simple au final !

Et puis, il y a toujours le recours d’aller s’allonger chez le psy, de consulter des maîtres zen ou autres enjôleurs de vie.

Le tout, c’est d’y croire, de ne pas renoncer, de ne pas plier sous le poids de la culpabilité et d’avancer selon ses envies.

Les hommes ont plein d’envies. Vous avez bien remarqué aussi :

 

  • N°1 « Hello Pia »
  • Moi « Hey, what’s up ? »
  • N°1 «Tu fais quoi ce soir ? Envie de baiser ? »
  • Moi : No comment
  • N°2 « Salut ! Tu viens me rejoindre ? J’ai pas vu le jour depuis 7 semaines ! J’ai envie de baiser !»
  • Moi « Et sinon, ça roule ? »
  • N°3 «Coucou, je passe t’apporter les croissants demain matin, et j’en profite pour te rejoindre sous la couette »
  • Moi : Dans tes rêves !

Ils sont capables d’exprimer très simplement leurs desiderata quand ça les arrange.

Ils sont aussi capables de ne rien dire et de disparaître ni vu ni connu ! C’est mon copain JB qui le souligne : « les hommes sont souvent très lâches ! »

Alors, j’ai maintenant bien compris qu’il était plus sage de leur laisser leurs nœuds au cerveau et leurs envies de bagatelles.

Pour ce qui me concerne, je n’en ai que faire.

En revanche, pensées pour mon Aspegic à qui je souhaite le meilleur :-)

💕 Pour faire des rencontres sérieuses, je ne vois qu’une solution :

S’inscrire illico sur The Good Match 💕

35ans.fr