Besoin de vibrer ! I’m pickin’ up good vibrations

Pia S' - 19 mars 2016

Ca partira, ne t’inquiète pas…

Pia S' - 19 mars 2016

Message d’espoir à toutes les Célibattantes !

Pia S' - 19 mars 2016
celibattante-couple-vibrations-en couple simone
celibattante-souffrance-reve-couple
site de rencontre-celibattante-tele
[Marre du célibat ? Découvrez la 1ère communauté dédiée à trouver l'Amour, c'est national, sérieux et gratuit !

Pourquoi ai-je continué les appli de rencontres ?

Et bien parce qu’après une célébrité éphémère grâce à la TV et à Sarah – que je ne remercie pas – j’ai changé mon fusil d’épaule !

Je vous explique : pensant à tort que personne ne regardait TF1 – surtout en une belle fin d’après-midi dominicale, ensoleillée de surcroît – je reçois le 1er texto d’une longue série, me félicitant ! sic

N’étant pas très au courant de l’horaire de cette émission grand public – surtout regardée en province, c’est avec cet argument qu’on me l’a vendue – j’arrive bon pied bon œil au bureau le lundi matin.

Et là, ça ne loupe pas ! Entre le regard hilare de mes collaborateurs et l’attaque en front des assistantes (on retrouve bien là, le franc parler des femmes) j’attaque une semaine haute en couleur.

Elle : « Quelle star ! »

 

Ce terme revient à chaque fois ! Ouvrons dans une prochaine chronique le débat sur la starification de bas étage et ses inconvénients.

_ Moi : « Jolie performance ! »

_ Elle : « ah ! ah ! ah ! »

Impossible de l’arrêter de rire.

Bientôt relayer par le plateau entier !

Je ris avec. Faut bien ! Tout en maudissant Sarah, les blogs, les journalistes et la terre entière.

_ J’explique : « Mon amie m’a pris au saut du lit, j’ai dit oui mais en flouté ! »

Le jour J, je rappelle le sine qua non :

_ Moi : « En flouté, n’est-ce pas ! »

_ La journaliste : « Ah mais le flouté n’est utilisé que pour les pédophiles ! »

_ Moi : « Ah ! »

L’idée de l’interview : un brunch tranquille entre copines qui débriefent leur WE !

 

Pas question qu’une voie métallique et qu’un pseudo pédophile viennent troubler la fête !

_ La journaliste : « On peut très peu te filmer ! »

_ Moi, bonne fille, qui ne veut pas troubler la fête : « Bon d’accord »

Et nous voilà parties !

Sarah, hyper à l’aise ! Sophie qui arrive, idem.

Ma pomme, à coup de rosé, je tiens le choc !

Nous rions beaucoup, comme d’hab. Quatre heures de conversation.

Ma prose s’évapore à chaque verre, mon cerveau sous-oxygéné par le stress se met en mode veille.

La posture demeure : merci Maman, merci Grand-mère !

Mais quand on sait que 80% de la communication passe par le non verbal, on n’est pas étonné du résultat !

1 min 30 ! Décalée comme d’hab, à sortir des horreurs, vraies, et avec un si peu décontracté naturel ! Vous voyez le genre !

Bref, on a fait notre show et fait rire la galerie à bon compte !

 

Tout ça pour finir dans le zapping.

_ Moi « J’ai croisé mon ex sur une appli ».

Ou

_ « Je pensais que je fermerai boutique ».

Si j’avais su, c’est un drive-in que j’aurais ouvert ! Bon, ça c’est en y pensant après…

Vendredi, les mails avec le lien circulaient encore !

Les langues des collaborateurs se sont bien déliées.

Conclusion : j’ai fait du lien dans l’équipe.

A moindre coût !

Pas d’autre choix que d’assumer ma prestation haut et fort et d’en rajouter une couche.

 

Le personnage est au point.

Réputation sulfureuse !

Si ce n’est que pour moi la télé, c’est fini. Faut quand même que je pense à mon avenir et que je me rachète une conduite.

Ça va bien de rire 5 minutes mais on est là pour bosser !

J’ai dû faire au moins 200 heures cette semaine sans compter les devoirs à la maison. Du coup, ce WE, pas d’enfants mais pas de sortie. HS !

Alors, entre la bitch chipie et la pétroleuse qui enfonce les portes ouvertes, je clame haut et fort que c’est bien de se faire des souvenirs et que les amis, on en a peu, alors même si pour leur rendre service, il faut passer à la TV, et bien, je recommence après-demain mais à la radio !

 

Alors pourquoi, continuer avec les sites ?

Et bien parce qu’au-delà des rencontres foireuses qui peuvent arriver.

Mesdames, à vous de faire le tri (coaching en ligne si vous le souhaitez)

les appli demeurent un vaste terrain de jeu et de possible.

Entre les jolies rencontres, celles plus improbables et celles qui ouvrent le champ des possibles,

l’horizon de la Célibattante, même la plus endurcie, ne peut que s’ouvrir !

Ne restons pas insensible à cette cour des miracles où le meilleur comme le pire est possible.

Restons nous-même, vivons-le chacune à notre façon, et advienne ce qui doit arriver.

 

35ans.fr