Agnès Martin-Lugand, une auteure à lire impérativement!

Célibattant Anonyme - 5 mai 2017

Horoscope du jour 🌙🌟 7 mai 🌟🌙

Célibattant Anonyme - 5 mai 2017

Mesdames, vous êtes un mystère pour nous : la preuve en 10 points!

Célibattant Anonyme - 5 mai 2017
femme lecture hammac
femme heureuse dans la nature
couple qui s embrasse
[Marre du célibat ? Découvrez la 1ère communauté dédiée à trouver l'Amour, c'est national, sérieux et gratuit !

Il parait que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus. Quand on regarde le fossé qui sépare parfois les deux sexes, la distance semblent largement sous-estimée. On a beau mener des expéditions tels des Jasons à la recherche de la toison d’or, on a vite fait de se perdre dans les limbes de l’espace submergé par d’innombrables questions laissées sans réponse. Alors aujourd’hui, on ose!

On pose les questions, on aborde les sujets, on fonce dans le tas, pour vous faire toucher du doigt combien il est difficile parfois de saisir l’insaisissable féminité qui est en vous depuis les talons aiguilles jusqu’au bout des ongles.

Mes chers amis du même sexe, je me fais porte parole de vos interrogations, même les plus inavouées, pour mettre à nu ces mystères qui viennent d’une autre planète.

Voici 10 choses que nous aimerions enfin comprendre – que ce soit sur les plans social, culturel ou encore sexuel – des femmes, sans jamais oser le demander.

1. Comment les femmes font-elles pipi?

 

C’est LE truc qui m’est venu en premier à l’esprit car aussi loin que je me souvienne, cela a été la première prise de conscience que de se dire « les filles, c’est pas foutu pareil! ».

Jusqu’à un certain âge, l’enfant unique que j’étais voyait les filles comme des copains avec qui il fallait juste faire un peu plus attention car elles pleurent souvent et une fille qui pleure = maman qui gronde.

Mais la première fois que j’ai aperçu une copine s’accroupir derrière un arbuste, la culotte baissée sur les chevilles, je me suis demandé: « Mais qu’est ce qu’elle fout bordel! C’est pas comme ça, elle va s’en mettre partout! ». A ma grande surprise, non. Mais par quel miracle cela est-il possible? Quel est ce prodige?

Et cela fut loin d’être résolu le jour où je voyais pour la première fois à quoi cela ressemblais véritablement. Pire encore, mes interrogations se multipliaient.

Car si pour nous les hommes, les choses semblent à peu près bien foutues et plus ou moins logiques, chez vous mesdames, excusez le jeu de mot, mais ça n’a ni queue ni tête!

Et ce n’est pas la coupe transversale de l’appareil génital féminin dans mon livre de biologie en 4ème qui est venu répondre à ces questions! A une époque où internet n’était pas ce qu’il est, j’ai dû mettre de côté ces lacunes jusqu’à un âge plus mûr.

2. Les règles

 

Là encore une grande interrogation pour les hommes qui n’ont pas de soeur, ou cousines proches à l’adolescence. Parce que soyons clairs: les cours de SVT dispensés au collège sont certes justes, mais demeurant de la théorie!

Pendant longtemps (matraquage télévisuel oblige), j’ai cru que les règles étaient un liquide bleu qui coulait juste comme ça et éventuellement semblait sentir la fraîcheur!

Cela parait tellement anodin pour nous, que la première fois qu’une fille m’a sorti la phrase « pas ce soir, j’ai mes règles » j’ai eu envie de lui répondre « et alors? ». Je sais que c’est horrible dit comme ça, mais faut se placer dans la position de l’absence totale de repère. Pas même une idée reçue proche de la réalité.

Il m’a fallu attendre ma première relation sérieuse pour apprendre à quoi ça ressemble véritablement. Le sang, la douleur, l’odeur, etc… (oui ce passage est juste là pour couper l’appétit à celles et ceux qui liraient en mangeant!).

Tout mon enseignement sur cette part de votre féminité dont vous vous passeriez bien en général, s’est forgé pour moi à force d’observations sans jamais trop oser demander des détails par pudeur d’une part, et par crainte de ne pas mieux comprendre d’autre part.

3. Les couleurs

 

Si je me plaçais volontairement dans le camps de celui qui a tort sur les deux premiers points, c’est pour à présent renverser la tendance! Allez les hommes, tous avec moi!! Quoi? Je suis tout seul? Et bien j’y vais quand même!

J’ose vous le demander : c’est quoi votre problème avec les couleurs?

Je peux comprendre la nécessité de trouver des nuances genre « fuchsia » (et encore!), mais pourquoi rajouter des noms tels que « taupe »! Ce n’est pas une couleur ! C’est un petit animal certes, mais ce n’est pas une couleur.

Ne dites jamais à votre conjoint que vous voulez repeindre la chambre en saumon, vous risquez d’avoir une mauvaise surprise un soir en rentrant!

C’est la même chose pour « chocolat », « crème », « pomme », et j’en passe…. Utilisez des couleurs simples. Et optez pour un dialogue du genre: « je préfère cette nuance de violet à celle-ci » en la désignant! Exit le « je préfère un parme à un lilas » Vous êtes prévenues.

4. « Ça taille petit »

 

Voilà l’exemple type d’une phrase de femme qu’aucun homme n’a prononcé dans l’histoire! Et c’est une phrase que nous ne comprendrons jamais.

Pour nous deux options : ça va, ou ça va pas. La syntaxe de cette phrase ne fait même pas partie de nos options.

Demander à un homme de vous expliquez ce qu’il en comprend, il y a de grande chance pour le voir botter en touche comme un homme politique pratique la langue de bois. C’est un petit peu comme « ça va avec tout ». Si! vous le dites ça! « Ta vu mon nouveau pantalon? Je l’ai pris en noir parce que ça va avec tout! ». Pour les hommes c’est: « y avait plus que celui-là! ».

5. Le deuxième essayage

 

Quand vous avez passé l’après midi à faire du shopping, que vous rentrez avec des sacs de fringues nouvelles… Je suppose qu’en magasin, avant de les acheter, dans la grande majorité des cas, vous les avez essayées.

Et si vous les avez achetées, c’est qu’elles vous allaient bien. Alors pourquoi, la première chose que vous faites en rentrant, c’est de les essayer à nouveau? C’est quoi le délire?

Ce sont les mêmes que dans le magasin! A priori vous n’avez pas grossi ou maigri au cours des 2h passées.

Après, je comprends que le but est d’essayer le nouveau pantalon noir avec les bonnes chaussures… Mais je croyais que ça allait avec tout!

6. L’orgasme

 

Oui, j’étais en train de perdre le lectorat masculin alors je parle un peu de sexe pour qu’ils reviennent! Voilà l’une des grandes interrogations des hommes au sujet des femmes.

Là encore, je ferais mon Michel Chevalet en demandant: « Comment ça marche? ». Est-ce lié au fait que pour vous tous se passe « à l’intérieur », alors que nous c’est plutôt à l’extérieur (que ce soit pour l’excitation comme pour la manifestation)?

Si notre mécanique est assez simpliste et nous parait à nous hommes, logique, il n’en est rien en ce qui vous concerne. Votre jouissance est un mystère, un Graal à trouver.

Et les questions s’y référant sont difficiles à poser. On a beau lire des articles sur le sujet, en pratique c’est autre chose!

A mes débuts, j’ai parfois eu envie de poser des questions du genre « es-tu clitoridienne ou vaginale? », « Est ce que je suis bien sur ton point G? », « As-tu joui? »… Mais au final, on s’en moque! Pas de l’orgasme féminin! Ne vous méprenez pas! Mais on s’en moque de la technique à adopter.

Les mecs, ce n’est pas une partie de football ou le 4-4-2 sera plus efficace que le 5-3-2. Oubliez les tactiques lues sur quelques supports que ce soit. Les femmes marchent à la sensation, au feeling. Alors emboitez le pas et faites ce qu’il vous semble être bien en fonction des indices laissés par votre partenaire.

Une femme aura à mon sens de meilleurs orgasmes si vous vous adaptez à elle et si elle trouve une certaine exclusivité dans votre façon de faire, plutôt qu’un schéma impersonnel répété et rodé sur un nombre incalculable d’autres filles.

7. Le succès des groupes de filles

 

Dans notre société actuelle, il est très fréquent de voir des filles sortir entre elles, et des garçons sortir entre eux. Que ce soit en tant que célibataire ou une fois en couple, le besoin de se retrouver entre personnes du même sexe pour parler fringues, ragoter ou parler jeux vidéos et boire des bières est fréquent et accepté par tous.

Mais une question nous taraude l’esprit à nous les mecs : pourquoi un groupe de filles a-t-il un nombre pas possible d’hommes autour quand un groupe de mecs n’a aucune femme autour? (J’exclue les Cougars de la boîte!).

Personnellement je ne me rappelle pas avoir « emballé » lors d’une soirée où je n’étais qu’avec des potes masculin à la base. C’est même impossible d’approcher une fille! Elle nous voit arriver, elle se casse! J’ai même longtemps suspecter mes amis de faire des gestes obscènes dans mon dos pour me casser le coup. Alors les filles en groupe n’ont qu’à passer le seuil de l’établissement et paf! Invitation, cocktails gratuits, etc… Le budget « sorties » pour une fille se résume souvent au prix du vestiaire.

8. La friend zone

 

Voilà un sujet qui me tient particulièrement à coeur. La question qui me vient à ce sujet c’est : Pourquoi? Quelle est l’utilité de remplir des cases sentimentales avec des règles aussi strictes et sans appel?

« Lui, c’est un mec génial, il a plein de qualités, il me comprend tellement, c’est un amour, il me prépare souvent des surprises, qu’est ce que j’aimerais avoir un mec comme lui! ». Et bien qu’est ce que tu attends??!! Pourquoi s’interdire de coucher avec un mec sous prétexte que c’est un ami? S’il est gay, je veux bien le comprendre, mais si ce n’est pas le cas : GO!!!

Parce que pour moi, seul les amis gays étaient friendzonés, que nenni! Les hétéros aussi! Alors certes, j’ai sûrement une part d’erreur dans mon approche. Mais il n’est pas facile pour un mec bien de rentrer dans le cercle d’une fille qu’on trouve jolie et sympa sans afficher les gros sabots de la drague!

Quand on souhaite être dans la séduction, le romantisme, il faut être subtil, et basculer dans la friend zone est plus rapide qu’on ne le croit!

J’entends l’excuse: « je ne veux pas prendre le risque de perdre une amitié si précieuse pour une histoire de cul », mais j’ai souvent envie de répondre: « Vas-y! Risque! ».

Une chose qu’il vous faut intégrer mesdames, c’est que nous ne changerons pas notre façon de faire que vous soyez amies ou amantes. Nous n’avons qu’une seule case réservée pour vous : celle de l’amour.

9. Les trucs de filles

 

Derrière ces quatre mots, le plus grand des mystères pour l’homme! Je crois qu’il sera un jour possible de résoudre la plupart des équations de la physique quantique, mais jamais un homme ne pourra comprendre ce qu’est « un truc de filles ».

Tout homme en couple s’est retrouvé un jour confronté à cet inconnu! Les journées où tu rentres chez toi, ta dulcinée est là, ravie de son après midi car elle l’a passée avec ses copines. Si tu as le malheur de demander: « qu’avez-vous fait? », la seule réponse sera: « Rien, des trucs de filles! ».

Mais c’est quoi des trucs de filles?? Parce que soyons clairs : laissez libre court à notre imagination n’est pas un service que vous vous rendez ! Parce que pour un homme les trucs de filles c’est faire les boutiques, mais c’est pas assez « fille » alors c’est faire les boutiques de lingerie, en acheter, puis rentrer prendre le thé, puis il y a le deuxième essayage, donc défilé en petite tenue, donc réflexion du genre « mais ils ont grossi tes seins » – « mais non touche tu te fais des idées » – « ah mais qu’est ce qu’ils sont fermes » , et puis on regarde le tapis du salon en espérant qu’il se mette à raconter ce qu’il a vu!

Les trucs de filles risquent juste de faire dire à votre mec: « Génial, ma femme est bi! ». Donc sérieusement, soyez plus explicites car l’imaginaire d’un homme dévie sur la route du sexe à la vitesse d’un cheval au galop.

10. Comment faites-vous pour être meilleures en tout ?

 

Ok, pas en tout! Mais sens de l’orientation excepté, comment vous faites pour être meilleures que nous?

Certes, la compétition n’est pas si rude, car au bout de plusieurs millions d’années d’évolution, nous les hommes :

  • Nous parlons plus fort au téléphone quand ça capte pas comme si le fait de crier augmentait le réseau;
  • Nous appuyons fort sur les boutons de la télécommande quand les piles sont presque vides, comme si à l’instar du dentifrice, l’électricité était un fluide pouvant être compressé.

Après tant d’années d’évolution, nous en sommes là!

Mais avec les enfants, comment faites-vous pour être aussi douées? C’est peut-être lié au fait de porter l’enfant pendant des mois, je ne sais pas, mais dans l’histoire du monde moderne. Pas une seule maman n’a oublié « le quatre heure » de son enfant! Alors que les papas se tapent le front en se disant « M…..!!! Le goûter!!! ».

Pour l’autorité c’est la même chose! Ma mère, d’un seul regard, était capable de me faire descendre du haut du toboggan qu’elle jugeait trop dangereux. Quand elle disait « on rentre », j’étais déjà rhabillé tout seul et prêt à partir! Pas de caprice! Surtout pas!

Avec mon père c’était autre chose. Je tapais des crises pour rester encore un peu et s’il me disait qu’il allait rentrer tout seul et que les loups viendraient me manger, je le regardais et répondais : « Et comment tu vas annoncer ça à maman? ».

Je pense sincèrement qu’il y a une quantité de choses qui ne sont pas faites pour les hommes. On vous fait pourtant croire qu’elles le sont, parce que sans cela, il ne nous resterait plus rien!

Alors partagez un peu le secret, et promis, on augmentera vos salaires!

💕 Malgré toutes ces différences, je ne peux pas m’empêcher d’avoir besoin de vous Mesdames…Je me suis donc inscrit sur The Good Match pour faire de belles rencontres 💕

35ans.fr