Célibattante et romantique : oui, c’est possible !

Margot - 27 janvier 2017

Est-ce le bon ? Et si c’était écrit ?

Margot - 27 janvier 2017

J’ai trouvé l’homme parfait, et pourtant…

Margot - 27 janvier 2017
shutterstock_241441750
Le bon match, homme parfait
homme parfait-celibattante-the good match
[Marre du célibat ? Découvrez la 1ère communauté dédiée à trouver l'Amour, c'est national, sérieux et gratuit !

« Il est attirant, il a une bonne situation, il est gentil et aimable, il a tout pour lui et en plus il m’aime. Alors pourquoi je ne l’aime pas ? »

Une amie de longue date en couple depuis 7ans avec, ce qui semble être, l’homme parfait, m’a fait part de ses doutes il y a quelques jours concernant l’avenir de sa relation. Ces même doutes qu’elle avait pourtant déjà mentionné au début de leur histoire et à plusieurs reprises depuis.

Il semblerait donc qu’elle se soit embourbée dans une relation de convenance, juste parce que cet homme, qui partage sa vie aujourd’hui, réunissait tous les critères de l’homme idéal selon les dictas de notre société.

Mais alors pourquoi ne l’aime t-elle pas ?

 

Elle s’est interrogée longuement (en 7 ans elle a eu le temps !) et est finalement arrivée à la conclusion qu’elle n’avait pas fait le deuil de sa précédente relation. Elle était plus jeune, trop jeune peut être, et follement amoureuse. Trop de passion et de jalousie associées à la fougue de ses 20ans et le couple n’a pas tenu.

Dix ans plus tard, elle fantasme encore sur cette relation passée et se dit qu’avec le recul et la maturité d’aujourd’hui ils ne se seraient jamais quittés.

Mais fantasme t-elle vraiment sur le retour de son ex ou plutôt sur le retour de la passion amoureuse dans sa vie ?

 

L’amour est un sentiment on ne peut plus mystérieux qui ne répond à aucune logique et ce, malgré la longue liste de critères que nous élaborons au fur et à mesure du temps et en fonction de nos relations passées.

C’est vrai, on a toutes dit un jour « mon prochain mec aura un super travail et plein de frics ! » pour finalement s’amouracher deux jours plus tard du premier baroudeur, sans boulot ni argent, qui passe par là.

L’amour c’est surtout une alchimie indescriptible, irrationnelle et inexplicable.

 

La plupart du temps lorsqu’on nous demande de répondre de façon objective à la question « Pourquoi tu l’aimes ? », il est très difficile de trouver les mots justes sans tomber dans le cliché du « il est beau, gentil, affectueux… ». Et quand on est amoureuse du pire goujat que la terre ait porté, c’est d’autant plus difficile, car l’amour lui même n’est pas objectif. « Je l’aime parce que c’est Lui point barre ! »

L’amour c’est aussi, et surtout au début, le cœur qui bat la chamade, la tête dans les nuages et les papillons dans le ventre.

Toutes ces émotions qui nous font palpiter au sens propre comme au figuré. Si, souvent, ces sentiments s’amenuisent avec le temps, il arrive qu’ils resurgissent même dans des relations de longue date. Ma grande sœur en couple depuis plus de vingt ans me confiait que malgré les années, il suffisait d’une simple caresse de la main de son homme sur sa joue, pour qu’elle se mette à fondre de nouveau.

Visiblement mon amie ne ressent rien de tout cela pour son compagnon. Alors pourquoi persiste t-elle dans cette relation qui ne la rend pas heureuse ?

 

Ce n’est pas si simple ! Car ne pas être amoureuse ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’amour dans le sens large du terme. Si mon amie reste avec son compagnon depuis tant d’année c’est, qu’indubitablement, il y’a beaucoup d’affection et un fort attachement.

De plus, il est parfait, fidèle et elle n’a strictement rien à lui reprocher. Les gens ne comprendraient pas le pourquoi de la rupture.

Déjà qu’il n’est pas facile de rompre avec un homme qui nous fait du mal alors comment rompre avec un gentil garçon qui nous aime sincèrement ? Au bout de 7 ans de relation, comment le quitter sans le briser ? Il ne le mérite pas.

L’habitude, le quotidien, les commodités matérielles font aussi parti des détails et des complications que nous redoutons en décidant de tout plaquer. On sait ce que l’on perd et on ne sait pas ce que l’on gagne.

Et aussi le doute qui persiste : « Ne vais-je pas faire une erreur monumentale que je risque de regretter toute ma vie en le quittant ? »

C’est vrai qu’elle n’est pas vraiment heureuse avec lui mais elle n’est pas malheureuse pour autant.

« Je préfère rester au chaud de ma relation monotone plutôt que de me geler les miches toute seule.. »

Alors que la génération des célibattantes est en plein essor, que les couples se séparent un à un partout autour de nous, certaines ont renoncé à l’Amour, avec un grand A, sans pour autant renoncer à la vie de couple. Se contentant du juste convenable soit par dépit soit par choix, par peur de souffrir. Et pourquoi pas après tout ?

Finalement, ne vaut-il pas mieux être pas trop mal accompagnée plutôt que face à la solitude qui nous guète au tournant ? Ca reste discutable.

Pour ma part je préfère poursuivre ma quête du bonheur plutôt que de me résoudre définitivement à ne jamais le trouver. A vous de voir !

Retrouvez les nombreuses chroniques & illustrations

de #Margot sur son blog PinKtogram!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

35ans.fr