Apprendre à s’aimer

Sarah du Breuil - 30 mai 2016

Entretenir la flamme…

Sarah du Breuil - 30 mai 2016

Il m’a quittée…and so what?

Sarah du Breuil - 30 mai 2016
estime de soi-celibattante
celibattante-les 5 langages de l'amour- je t'aime
femme avec un ballon
[Marre du célibat ? Découvrez la 1ère communauté dédiée à trouver l'Amour, c'est national, sérieux et gratuit !

Après une rupture amoureuse, on a juste envie de rester en pyjama, de manger le pot de Nutella à la petite cuillère et d’écouter du Céline Dion (bah oui, elle nous sert vachement dans ces cas là !). On se dit qu’évidemment on vient de perdre l’amour de sa vie (pour la 4ème fois!), que plus jamais un homme ne nous touchera (vous êtes sérieuses les filles?!),…bref…on déconne à plein tube ! Et si on avait le droit de passer par cette phase ? Et si c’était normal…et je dirai même plus, et si c’était sain ?La question se pose : comment faire face à une rupture amoureuse ? Voici quelques clés.

Pleurez pleurez pleurez !

Ce n’est pas une honte, au contraire. Montrer sa fragilité peut même être une force. Cela prouve que vous assumez votre tristesse.

Ecrivez

Vous avez envie de le tuer ? Ou tout simplement de lui dire combien il vous manque ? Ecrivez-lui. Mais ne lui envoyez pas. Ecrire est salvateur. Cela permet de mettre à plat ses émotions, de les extérioriser et de mieux les comprendre.

Pesez le Pour et le Contre de votre relation

Alors oui, quand vous y pensez, vous avez forcément l’impression que tout était rose. Que votre Jule était parfait….Soyez un peu lucide ! Faites-vous un petit tableau des Moins et des Plus des derniers mois avec lui et vous verrez qu’il y aura pas mal de choses que vous ne regretterez pas !

Demandez de l’aide à votre entourage 

Là encore, ce n’est pas une honte ! Quand votre meilleure amie a besoin de vous, vous êtes au rendez-vous, non ? Alors à son tour de jouer ! Mais pour lui offrir ce rôle, il va falloir lui exprimer votre besoin. Car elle est sympa votre meilleure amie mais pas télépathe !

Ne fuyez pas !

Et si pour oublier vous faisiez absolument n’importe quoi ? Alcool à gogo, 3 paquets de clopes par jour, moult plans d’un soir….STOOOOP ! Mauvaise idée ! Cela ne fera que retarder votre guérison et vive le contre coup quelques semaines/mois plus tard !

Faites le point en acceptant des moments d’introspection

Petit dej clients, boulot, sport entre midi et 2, re-boulot, re-sport, apéro 1, apéro 2, diners de potes…on remplit ses journées pour ne pas penser ! Là encore : mauvaise idée ! Il est bon de se retrouver un peu seule, penser, réfléchir, s’accorder des moment rien qu’à soi. Ses fameux moments que l’on n’avait plus en couple.

Acceptez d’avoir mal                                                                                                                                  

Il ne faut pas refouler sa souffrance et les émotions qui en émanent. Pour vous reconstruire, il va falloir y faire face à un moment ou à un autre. Autant le faire le plus vite possible !

Gérez le manque                                                                                                                                      

Oui il vous manque. Oui vous crevez d’envie de lui dire. De lui envoyer des sms, d’entendre sa voix. Mais non, encore une fois (pardon !) ce n’est pas une bonne idée. Le sevrage d’un mec c’est comme l’arrêt du tabac : pour l’oublier, il ne faut plus y toucher !

Comprenez pourquoi ça n’a pas marché                                                                                    

Pour faire son deuil, il faut tout d’abord comprendre. Le travail de prise de conscience est primordial. Si       l’histoire est terminée c’est qu’il doit y avoir une raison. Déterminer ces raisons et les comprendre vous         permettra de relativiser et surtout de ne plus commettre les mêmes erreurs dans le futur.

Prenez le temps : acceptez les étapes du deuil                                                                              

Le processus de guérison peut être plus ou moins long mais vous traverserez systématiquement les étapes   suivantes :

  1. La dévastation : La souffrance vécue est extrême et vous pensez qu’elle sera là pour toujours;
  2. Le sevrage : Vous devez maintenant apprendre à vivre sans votre conjoint;
  3. L’intériorisation : Pendant cette phase, vous refoulez votre colère envers l’autre pour mieux vous autoflageller;
  4. La rage : La rage est un défoulement. Elle prouve que vous êtes prête à vous défendre. Elle vous permet de survivre.
  5. Le relèvement : Vous avez pris du recul. Vous vous sentez revivre.

Vous vivrez des hauts et des bas, mais un jour vous vous réveillerez avec cette soudaine envie de vous faire belle, d’être regardée, de séduire. Et vous vous poserez même cette fameuse question « Mais qu’est-ce-que j’ai bien pu faire avec lui ? ». Et ce jour là, vous serez à nouveau prête à (enfin) rencontrer l’homme de votre vie ! Et vous verrez qu’en fait, celui que vous rencontrerez ne sera sûrement qu’un homme-pansement…pas cool pour lui mais chacun ses problèmes! Et à vous, il vous fera un bien fou!

Et juste pour vous rassurer : les hommes aussi font face à cette difficulté. La problématique du deuil n’est pas réservée aux femmes, croyez-moi!

35ans.fr