IL est au centre de nos vies

Pia S' - 29 avril 2016

Le jour où…j’ai revu mon premier amour

Pia S' - 29 avril 2016

La vérité sur les applis

Pia S' - 29 avril 2016
amour-peur-crainte-celibattante
celibattante-premier amour-relation-deception
celibattante-appli de rencontre-site de rencontre
[Marre du célibat ? Découvrez la 1ère communauté dédiée à trouver l'Amour, c'est national, sérieux et gratuit !

On y folâtre vaille que vaille. On s’y ballade en quête d’une rencontre sympa ! On se déconnecte, on se reconnecte au gré de ses humeurs.

Envie de bras, envie de câlins. Envie de grand n’importe quoi !

Juste envie de sexe parfois.

Désir ancestral, pas encore réservé aux hommes (à ce que je sache) et à partager sans modération !

Comme un remède à l’amour et aux sentiments que l’on n’éprouve plus : séduire à l’écrit, peaufiner au téléphone, se rencontrer, se tourner autour, premiers baisers et le corps à corps pour conclure.

On se quitte au milieu de la nuit.

Être tranquille et seule au réveil, contempler sa sale tronche de tabacco alcoolo en manque de sommeil et en tout égoïsme !

Ne rien chercher, ne pas attendre, benchmarker, consommer et jeter.

La soirée est bonne et sensuelle. Tout bénef pour le bureau : au taquet avec le sourire aux lèvres de celle qui se sent sûre d’elle après une nuit de plaisir.

Et puis parfois, il arrive que le mec soit sympa.

Alors, on se revoit. Jusqu’au moment où le feeling s’épuise et où l’on cesse de s’écrire des textos et de se fréquenter. Fin de l’histoire. Abrupt. Sans éclat. La relation s’est juste éteinte de sa belle mort.

Et puis, parfois, aussi, il arrive que le mec soit vraiment hyper top !

Sauf que lui, il vous trouve juste sympa et bon plan !

On le zappe direct car vraiment on n’est pas là pour se faire mal mais plutôt pour profiter des petits bonheurs de la vie à l’issue de cette période post-traumatique d’après divorce.

Alors on continue.

On retourne sur les applis, à pas d’heure, on like, on crush, on discute.

On le fait à la vite, comme on check ses mails !

On vit sa vie… Virtuelle vs réelle ! Les fils sont emmêlés.

Comme les décombres de l’existence d’avant qui nous font encore, de temps à autre, trébucher.

On entame, on reprend des discussions. Les dial comme certains disent ! Autant dire que ce n’est pas avec ceux-là qu’on va faire le plus d’effort !

Le temps passe et toute cette consommation devient lassante, moins drôle.

Le parfum de nouveauté s’émousse.

Le cours du temps reprend son rythme.

La pendule est redevenue régulière et ne s’emballe plus.

Les enfants sont à nouveau le centre du monde pour la mère que je suis et la femme occupe le reste du terrain. Bien plus grand qu’à l’époque de mon mariage ! Leçon de vie à ne plus oublier à l’avenir.

Envie d’autre chose : oscillement entre plus de mec du tout et un mec qui me mérite !

Les choses importantes commencent dans le respect de soi-même. Dans le cas inverse, la relation risque de rapidement prendre la tangente.

A moins que cela ne soit moi qui aspire à autre chose qu’à des corps à corps sans rêve,

sans substance qui n’ont d’autre vocation que de rester terre à terre.

Je veux décoller, vibrer. Sinon rien.

Peut-être juste parce que la vie continue, que les saisons se suivent, que le premier cycle touche à sa fin, les cicatrices sont moins douloureuses. Plus besoin de pansements et de substitut à la solitude.

Pour autant, rien à regretter, rien à rejeter.

Épargnez-moi vos jugements, on fait comme on peut dans le meilleur des cas.

La morale n’est pas forcément sauve mais au moins le sang coule dans mes veines et je sais où je vais.

Mais c’était sans compter sur le hasard qui fait bien les choses !

Une appli de cul, excusez-moi du terme mais autant appeler un chat un chat !

Une rencontre improbable qui débouche sur deux êtres qui se découvrent.

Une relation qui démarre à tâtons.

Ils s’apprivoisent, il y a un truc qui se passe !

Ce n’est pas comme d’habitude.

Lentement, doucement.

Ils se parlent, se projettent. A leurs dépens, ça va bien trop vite.

Ça lui fait même un peu peur.

Il y a toute la logistique, les enfants !

Serait-elle en train de se réconcilier avec les sentiments ?

Peut-être !

Merveilleux projets. Tous les espoirs sont permis !

Et tout ça grâce à quoi? A une appli !

35ans.fr