20 conseils pour en finir avec le célibat !

MarieR - 23 mai 2017

L’Amitié : des amours, sans emmerdes

MarieR - 23 mai 2017
femme en pyjama sur son lit avec son chien
groupe de filles sur la plage
[Marre du célibat ? Découvrez la 1ère communauté dédiée à trouver l'Amour, c'est national, sérieux et gratuit !

J’ai toujours eu foi en la puissance des femmes, des mères, des sœurs. En ces communautés d’amies, en ces groupes que nous formons une fois réunies. J’ai toujours eu foi en cette force infinie que porte chacune, en cette innée résilience extraordinaire, en cette noblesse du quotidien. 

Hommage à ces amies qui sont des perles sur le chemin.

Aujourd’hui, je suis rentrée fatiguée d’une longue journée de travail. Vous savez, cette fatigue qui est au-delà de la fatigue physique : un épuisement émotionnel qui vous prends parfois, au détour d’une journée à avoir beaucoup donné.

Et puis, il y a eu cet appel. C’était L. une de mes amies très chère, qui m’appelait, juste comme ça, pour me révéler ces quelques mots bienveillants qu’elle avait entendu sur moi ce jour-là.

 

Elle a eu cette délicatesse là. Cette délicatesse de m’appeler simplement pour me transmettre ces mots, gratuitement, parce que ça me ferait plaisir.

Elle a prit ce temps-là, pour me dire ces quelques mots de vive-voix, parce qu’elle savait que ça aurait plus de sens que par message, que l’intonation et la manière de les prononcer est toute aussi importante que les mots eux-mêmes.

Elle a eu cette finesse là, cette intelligence là. J’ai des amies merveilleuses non ?

Plus tôt dans la journée, il y a eu C. qui a débarqué pour me donner un coup de main alors qu’elle sortait elle-même d’une longue journée de travail.

 

Elle est pourtant arrivée avec un grand sourire, comme si nous allions profiter d’une soirée au restaurant.

J’avais besoin d’aide et bien que je n’ai rien demandé, elle était-là. Sans rien attendre en retour, comme ça, elle est venue me prêter main forte, me soutenir.

Dans cette activité pourtant bien rébarbative, nous avons eu un éclat de rire, nous avons esquissé un projet.

Elle n’a eu de cesse de répondre à mes mercis que c’était normal, qu’elle serait toujours là, qu’elle serait l’immuable dans le changement, le socle dans le tourbillon.

Elle a eu cette générosité-là, cette bienveillance-là. J’ai des amies merveilleuses non ?

Alors bien sur, des filles comme ça, on les compte sur les doigts de la main.

 

Mais qu’importe le nombre, elles ont la force de mille.

Elles qui ont toujours le mot juste quand ça ne va pas, qui savent me faire sourire d’un simple regard.

Elles chez qui je peux débarquer pour rire ou pour pleurer. Elles à côté de qui j’ai tout vécu.

Mes si chères amies, vous qui agissez avec tant de finesse, d’intelligence, de générosité, de bienveillance et de simplicité, je vous adresse, du plus profond de mon cœur, la plus sincère des gratitudes.

Qu’il me soit donné de cheminer encore longtemps à vos cotés, mais aussi et surtout de tendre à vous ressembler.

Retrouvez toutes mes chroniques sur Les Copines d’abord!

 

35ans.fr